Direct
VIOLETA
KEVIN HAYS/LIONEL LOUEKE

Away We Go

Dur dur d'être des parents... Face à l'heureux événement qui se profile au sein de leur jeune couple[...]
Dur dur d'être des parents... Face à l'heureux événement qui se profile au sein de leur jeune couple, Burt et Vérona cèdent à la panique: mais qui va donc s'occuper du futur bébé, alors que le papi et la mamie, en plein revival amoureux, ont justement choisi ce moment là pour déménager à des milliers de kilomètres de là ? Et surtout, dans quel endroit idéal faudra-t-il l'élever, cet enfant, pour qu'il soit le plus épanoui possible ? Ce n'est pas forcément le genre de questions que se posent tous les futurs pères et mères, mais l'argument est suffisant en tout cas pour que Sam Mendes nous embarque dans un road-movie pétillant, même si le film pourra sembler relativement mineur par rapport au choc des "Noces Rebelles"... En cinq tableaux, les deux trentenaires vont donc parcourir leur carnet d'adresses nord-américain, rendant visite à famille et amis, non seulement en quête du lieu idéal où élever leur môme, mais aussi à la recherche du mode d'emploi pour devenir les meilleurs parents du monde... Et le moins qu'on puisse dire, c'est que de l'Arizona à Miami, en passant par Montréal, les modèles proposés sont à la fois variés et tordants... La scène-culte a lieu évidemment à Madison, au Wisconsin, l'endroit le plus paumé d'Amérique selon une réputation désormais solidement établie... Nos deux héros y sont confrontés à des purs tarés prosternés devant leur progéniture. La mère va même  jusqu'à pousser des hurlements parce qu'on lui offre une poussette pour son gamin,  la chose étant apparemment considérée comme un diabolique instrument d'aliénation martyrisante pour l'enfant qui serait ainsi "physiquement" séparé de sa maman dés le plus jeune âge !!! Les différentes saynètes qui composent "Away We Go" ne sont pas d'un niveau égal, mais les deux acteurs principaux, John Krasinski et Maya Rudolph, emportent le morceau. Sam Mendes y révèle surtout un côté fleur bleue et un sens du romantisme qui n'ont rien de honteux lorsque l'affaire est aussi "rondement " bien menée... "Away We Go", de Sam Mendes (Sortie en salles le 4 novembre)
Partager l'article
Les dernières actus du Jazz blog