Direct
NUAGES
STEPHANE GRAPPELLI

À l’antenne

Activer le filtre par date

Abdullah Ibrahim, le sorcier du jazz sud-africain
dimanche 30 juin 2019

Abullah Ibrahim et son ensemble "Ekaya".

 

Ils sont rares les musiciens qui ont incarné l’histoire de leur pays. Et incontestablement, Abdullah Ibrahim est de ceux-là. D’abord connu sous le nom de Dollar Brand, son destin a épousé des décennies d’Histoire et de luttes du peuple noir en Afrique du Sud… Né à Cape Town en 1934, fondateur de l’un des premiers grands groupes (...)

Howling Wolf, le Blues toutes griffes dehors
dimanche 23 juin 2019

Howlin' Wolf chante "Smokestack Lightning"

 

Howlin' Wolf était un colosse, et un colosse toujours en colère. De son Sud natal à Chicago en passant par Memphis puis par l’Europe où de jeunes adolescents se prosterneront à ses pieds, l’existence n’a pas épargné Chester Burnett. Après une enfance épouvantable de misère et le dur apprentissage du métier de musicien dans le Delta des juke-joints (...)

Kenny Burrell, le Blues au bout des doigts
dimanche 16 juin 2019

 

BB King le comptait parmi ses guitaristes préférés, et Jimi Hendrix a dit un jour : “j’aimerai sonner exactement comme lui”. Kenny Burrell est sans doute l’un des guitaristes les plus respectés de la planète jazz, et l’un des plus enregistrés également. S’il ne fallait retenir qu’un seul de ses disques pour l’emmener sur notre île déserte, on choisirait sans hésiter Midnight Blue (...)

Quincy Jones l'Homme-Orchestre
dimanche 09 juin 2019

Naissance d'un orchestre : Quincy Jones en Europe en 1960.

 

Quincy Jones a tout appris de son métier grâce au jazz. Trompettiste, chef d’orchestre, arrangeur, producteur, directeur artistique : "Q" comme l’a surnommé Sinatra, a tout fait, et le plus souvent avec génie. De ses débuts à la trompette chez Lionel Hampton jusqu’au succès international avec Michael Jackson, de Paris aux studios d’Hollywood, (...)

Coleman Hawkins, le saxophone corps et âme - épisode 2
dimanche 26 mai 2019

On vous l'a dit lors de notre dernière émission sur Coleman Hawkins, s'y retrouver dans sa discographie est un travail laborieux, d'autant que le ténor a parfois enregistré plus d'une centaine de titres par an sur différents labels au tournant des années 1950 et 1960. Voici donc cinq disques du Hawk a redécouvrir d'urgence, selon les inspecteurs du 59, Rue Des Archives. 

 

 "The Hawk Flies High" (1957)

 

"Coleman Hawkins Allstars - Swingville" (1960)

 

"At Ease With Coleman Hawkins" (1960)

 

"The Hawk Relaxes" (1961)

 

"Desafinado" (1963)