Archive pour septembre, 2016

Crue

Dimanche, septembre 25th, 2016

Le narrateur a l’air de sortir d’un roman de Murakami. Le genre passe-partout, dévitalisé, pas bavard pour un sou. « Je me trouvais le visage de tout le monde et celui de personne ». Le client rêvé -et on pense encore une fois à Murakami- quand tout un monde parait se dérégler, subrepticement. Le subreptice règne d’ailleurs [...]