Archive pour juillet, 2013

Les Salauds

Mercredi, juillet 31st, 2013

Cela fait bien longtemps que Claire Denis n’est plus cette grande cinéaste grâce à laquelle, dans une vie antérieure, (« J’ai pas sommeil », 1994), j’appris la signification du mot « interlope ». Cette filmographie des pulsions, des migrations et des surgissements d’étrangeté ne cesse, désormais, de trébucher sur de vaines trames lourdes de références, accablantes d’ennui et vides [...]

Bernadette Lafont, « jupe flottante et sans jupon »…

Jeudi, juillet 25th, 2013

La Maman et la Putain. Ou plutôt l’inverse. Bernadette Lafont fait d’abord commerce de son corps vengeur dans « La Fiancée du Pirate » (1969), de Nelly Kaplan, avant d’incarner une figure tout aussi sexy mais un brin plus maternelle dans le tsunami amoureux de Jean Eustache, quelques trois ans plus tard… Deux films, deux manifestes, et [...]

Vive le FJ5C… et merci Marseille !

Lundi, juillet 22nd, 2013

Marseille ou la dolce vita… On y sert de délicieuses cailles et des musiques qui croustillent dans les jardins du Palais Longchamp, deux soirs durant, à l’invitation du FJ5C, le festival Jazz des Cinq Continents. Plus bas dans la ville, le Vieux Port s’est refait une tenue d’été. Les touristes n’y ont jamais été aussi [...]

Lâchez-moi !

Lundi, juillet 15th, 2013

La fidélité au réel n’est pas ce qui saute aux yeux dans les autobiographies. Surtout en jazz. Miles Davis flambe à tout va, Billie Holiday se consume dans ses écorchures, Charles Mingus brûle de rage. Le pianiste californien Hampton Hawes, lui, ne joue pas avec le feu, du moins à l’écrit. Imbibé d’une froide ironie [...]

Grisgris

Lundi, juillet 8th, 2013

Trop de joliesse, malheureusement… Trop de schématisme, surtout, dans « Grisgris », le nouveau film du réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun. C’est pourtant le même cinéaste qui avait été, à tellement juste titre, récompensé par un prix du Jury à Cannes il y a deux ans pour « L’Homme qui crie », un drame de la filiation et de la [...]

Jimmy P.

Jeudi, juillet 4th, 2013

Freud ne l’avait certainement pas rêvé, Georges Devereux l’a fait. En 1946, dans un hôpital du Kansas, ce Juif roumain naturalisé français prend en charge un Indien des plaines blessé durant la guerre. Confronté à un stress post-traumatique propice à d’infernales migraines, le psy s’immerge dans la culture de l’Indien, apprend sa langue, exhume ses [...]