quel est ce titre ?
une

Give MeThe Deli...

Vendredi midi dans Deli Express, George Benson nous accorde un entretien exclusif...L'occasion de revenir sur les grandes étapes de la carrière du légendaire interprète de Give Me the Night.
...


LIRE LA SUITE
TSF en bref

Les Lundis du Duc

lundi 25 juin 2018

Paul Robeson, homme du Tout-monde

Une trajectoire emblématique au sommaire de ce dernier numéro de saison des Lundis du Duc, celle du chanteur, acteur et militant noir américain Paul Robeson, qui aurait eu 120 ans cette année et auquel le musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris consacre jusqu'à la mi-octobre une installation intitulée Paul Robeson, un homme du Tout-monde, en référence à un célèbre concept d'Édouard Glissant.

Il n'a en effet été que Tout-monde, ce fils d'esclave évadé dont la voix de basse a séduit à partir des années 20 des foules innombrables, lui qui passait naturellement des negro-spirituals au chants yiddish et révolutionnaires tout en incarnant avec la même vigueur, sur scène ou à l'écran, Othello et Toussaint Louverture.

Paul Robeson aura surtout été partie prenante de tous les mouvements sociaux et culturels de son époque, dénonçant la condition des Noirs mais faisant aussi le lien avec les mobilisations ouvrières, antifascistes et communistes, jusqu'à se faire retirer son passeport en pleine Guerre Froide... De quoi influencer toute une génération, et notamment des artistes comme Sonny Rollins et Ahmad Jamal qui citent souvent, en interview, celui qui a été pour ainsi dire la première "star" noire de l'époque des industries culturelles.

Trois invité(e)s pour découvrir qui était Paul Robeson:

-Sarah Frioux-Salgas, archiviste au musée Quai-Branly et commissaire de cette exposition. Elle a aussi participé, récemment, à l'édition du fac-similé de la Negro Anthology de Nancy Cunard et à la rédaction de son appareil critique.

-Le saxophoniste et chercheur à l'EHESS Raphaël Imbert, qui a rendu un hommage spectaculaire à Paul Robeson dans son album Music is My Hope sorti en début d'année sur le label Jazz Village... Album dont il va redéployer les atours jeudi soir au Bal Blomet, à Paris, dans le cadre des Jeudis de Jazz Magazine, juste après une rencontre autour de Paul Robeson, justement, au musée du Quai Branly.

-Yannick Séité, maître de conférences à l'université Paris VII-Diderot. Il connaît bien ces chanteurs africains-américains hors-jazz (Roland Hayes, Marian Anderson, etc.) des années 20 et 30 pas si éloignés en vérité de l'esprit de la note bleue.


par Sébastien Vidal & Laurent Sapir


par Sébastien Vidal & Laurent Sapir



Tous les lundis à 18h.


Dates
PUBLICITÉ

Podcast Jazzblog
Accueil | édito | Nous écrire | Contacts | Mentions Légales