Dunkerque baie des anges, Maxime Gillio, LE CERCLE – Collection : GECEP SIRIUS, avril 2012

La présentation de l’éditeur : « Dunkerque. La vie de la brigade criminelle est morose. Depuis la mort de sa mère, Stéphane Marquet n est plus le même. Fermé, agressif, replié sur lui-même, il effectue en outre de nombreux déplacements mystérieux durant ses jours de repos dont il revient hagard.
Les cas sordides se succèdent, la misère sociale rattrape ces hommes et ces femmes de plein fouet, les affaires pathétiques et désolantes se suivent et rien ne semble enrayer la sinistrose qui gagne les troupes.
Le capitaine Dacié semble être le seul à ne pas se rendre compte du climat délétère qui s installe au sein de sa brigade. Pavanant au bras de la jeune Sonia (la soeur de Marquet), héros local suite à un livre qui vient de lui être consacré, il est aveuglé par sa félicité conjugale et médiatique, sans se rendre compte des fissures qui s installent dans son couple.
Un meurtre particulièrement sordide vient briser la monotonie des faits-divers dunkerquois : un cadavre rendu inidentifiable est retrouvé dans le port. Mais des détails étranges subsistent sur la scène de crime. Comme si les meurtriers, en dépit de leurs efforts, avaient sciemment laissé traîner un début de piste… »
Maxime Gillio m’avait déjà épaté avec ses excellents polars parodiques à la gouaille audiardesque « Les Disparus de l’A16″ et « La Fracture du Coxyde » aux Editions Ravet-Anceau. Il montre qu’il est aussi bon dans le roman noir avec « Dunkerque baie des anges » (dernier opus d’une série mettant en scène ses personnages Dacié et Marquet, après « Bienvenue à Dunkerque », « L’abattoir dans la dune » et « Le cimetière des morts qui chantent »).
« Dunkerque baie des ages » dénonce les petits arrangements entre amis de la mafia et de la police. 237 pages d’une noirceur à rendre jalouse une mine de charbon. Un suspense et des personnages qui ne déçoivent jamais. Le tout servi par une écriture coulée dans le béton.
Je ne serais pas étonné que ce Maxime joue très bientôt dans la cour des grands…
Un auteur à découvrir d’urgence !




Laisser un commentaire

Security Code: