Vertige, Franck Thilliez, Fleuve Noir, 13 octobre 2011

Franck Thilliez est un des rares auteurs français traduit et diffusé aux Etats-Unis. Chacun de ses nouveaux romans est un considéré comme événement dans le petit monde du polar. Et on se demande s’il va faire aussi bien sinon mieux que le précédent.
Ici encore, tous les ingrédients qui ont fait le succès de Thilliez sont au rendez-vous : une accroche incroyable, un récit tendu et sans répit, une écriture nerveuse et incisive, et une chute inouïe. D’emblée, le lecteur est happé par ce page-turner angoissant et partage les terreurs des protagonistes. Comment s’évader de cet endroit qui ressemble à un tombeau sans issue ? Peu à peu, la faim et la peur font surgir des hallucinations. Le récit oscille entre la réalité et le cauchemar, entre la raison et la folie.
La force de Thilliez est de nous faire « voir » les situations aussi efficacement qu’au cinéma. On pense à Life-Boat de Hitchcock, aux films adaptés de Stephen King, et même à la série de films d’horreur Saw.
Mais les romans de Thilliez ne sont pas seulement des thrillers « gratuits » destinés à faire trembler le lecteur. Ils posent toujours une question d’ordre scientifique et humaine. Ici : jusqu’où peut aller l’humain pour survivre ?
Un polar qui tient ses promesses jusqu’à la dernière ligne. Claustrophobes s’abstenir !




Laisser un commentaire

Security Code: