newsletter  |  nous écrire  | 

quel est ce titre ?
TSF en bref

Hommage d'Emmanuel Macron et Françoise Nyssen à Didier Lockwood...
Emmanuel Macron a rendu hommage à Didier Lockwood, brutalement décédé hier à 62 ans. Sur Twitter, le président de la République salue notamment "l'ami et partenaire des plus grands, aussi soucieux de nouer le fil entre les cultures que de transmettre au plus grand nombre. Son rayonnement, son ouverture d'esprit et son immense talent musical nous manqueront".

Sur TSFJAZZ, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a rendu elle aussi hommage à Didier Lockwood:  "C'était quelqu'un de magnifique pour la musique. Il avait cette passion de la transmission. Moi,je l'ai bien connu quand j'étais au Haut Conseil pour l'éducation artistique qu'il présidait. Pendant des années, on a travaillé ensemble sur cette nécessité. Il était vraiment porté par cette envie de transmettre, de décloisonner, de faire en sorte que tout le monde puisse avoir accès à la musique et de l'apprendre avec jouissance et envie. C'était un maître à penser en ce domaine, un grand musicien aussi... Il avait cette générosité, cette proximité pour que les enfants s'épanouissent et aient envie de jouer"



Le décès de Didier Lockwood: d'autres réactions...
-Le batteur Aldo Romano: "Il était vraiment fait pour jouer du violon. C'était une sorte de Paganini du jazz, doué dés l'enfance. Vous savez, les musiciens de jazz ne se comportent pas comme certaines stars de la pop, ils sont plus discrets, même si lui, il avait été mis en avant très vite parce qu'il a participé à des projets transversaux. Il n'était pas uniquement dans un créneau figé. C'était un esprit ouvert."

Le pianiste Benoît Sourisse: "Il était adorable et simple, un improvisateur dans sa musique mais aussi dans sa vie, au point de ne plus savoir, parfois, quel jour on était. Son essence, c'était l'imprévu, et puis quel fighter sur scène, quel combattant ! Je l'ai vu jouer avec 40 de fièvre et aller jusqu'au bout... On a monté, ensemble, cette école, ce Centre des Musiques Didier Lockwood à Damarrie-les-Lys... Il avait tant d'amour pour la transmission"...

-Denis Le Bas, directeur artistique du festival Jazz sous les Pommiers: "Il avait un jazz extrêmement vivant, passionné, chaleureux. C'est ce que le public recevait à chaque concert qui a certainement  aidé à sa notorité grandissante parce qu'il se passait des choses durant ses concerts. C'était quelqu'un qui était amoureux du public, qu était amoureux de cette musique là et qui faisait tout pour partager cela. On ne ressortait pas neutre d'un concert de Didier Lockwood, c'était un grand ambassadeur."

-Le pianiste Dominique Fillon: "La première fois que j'ai présenté mon album à Paris, c'était au Duc des Lombards, et il est venu pour écouter et pour jouer avec nous. Je regrette de ne pas lui avoir assez dit à quel point cela avait été fort moi de sortir ce disque grâce à lui puisqu'il l'avait produit... J'ai eu aussi beaucoup d'admiration pour son école de musique qui fait vraiment référence aujourd'hui. J'ai beaucoup d'admiration, oui, de respect et de gratitude pour tout ce qu'il a fait."


D'AUTRES BRÈVES

une

La Melody
du bonheur...

Mardi midi, dans Deli Express, on déroule notre tapis rouge à Melody Gardot...La chanteuse vient nous parler de son nouvel album : le double CD "Live in Europe".
...


LIRE LA SUITE
Rubrique Jazz

Grant Stewart Quartet



ADRESSE


Duc des Lombards

42 rue des lombards
75001 PARIS
Tél. : 01 42 33 22 88
http://www.ducdeslombards.com/


LIRE LA SUITE

rubrique programmes

Made in China

Made in China

Chanteuse, Comédienne, DJ, Chroniqueuse, Diggeuse, Twitteuse hors pair et 100% souriante en toute circonstance, China Moses est une figure immanquable de la scène musicale d’aujourd’hui. Chaque jeudi à 19h, découvrez MADE IN CHINA,...


LIRE LA SUITE

Portrait in Jazz

Le Portrait in Jazz de Maria de Medeiros

L'actrice, réalisatrice et chanteuse portugaise Maria de Medeiros est l'invité de Portrait in Jazz. Découvrez sa sélection jazz idéale, de Jacob Collier à Danielle Mille en passant par Esperanza Spalding ou encore Bill Evans.


LIRE LA SUITE
PUBLICITÉ
Podcast
Jazzblog
Accueil | édito | Nous écrire | Contacts | Mentions Légales